L'artiste du Mois : YOAME


J'ai découvert Yoame et ses mandalas en juillet 2019, lors de son exposition "Rêverie japonaise" avec Nelly Roman, à "La laiterie" de Cadenet.
Plus tard, je l'ai côtoyée au café associatif "Ô petits bonheurs", à Pertuis, où elle gérait les expositions dans ce lieu - la mienne incluse, début 2020.

Ci-contre : Yoame et moi au vernissage de l'expo Kaomento.

Photo : Delphine Fouque, in article La Provence, 28 janvier 2020.

Après un parcours de 20 ans dans l’univers de la décoration, Yoame vit et crée dans le Luberon. Elle a abandonné une forme de vie conventionnelle pour se dédier à l'écriture et à la création de mandalas. Elle nous explique ce choix :

"Changer ma vie, il m’a fallu un peu d’intuition, une foi à renforcer mais néanmoins présente, pour opérer ce grand tournant.

20 ans d’un travail passionnant dans un contexte totalement stressant en région parisienne et des premiers pas sur un chemin intérieur ont été le déclencheur d’une recherche de sens dans mon parcours, d’une remise en question ; La magie de la vie et la rencontre avec le mandala ont fait le reste et je me suis laissé guider avec parfois les doutes, des peurs mais beaucoup de curiosité et d’envie d’explorer le cœur même de l’énergie qui anime le monde et nos vies. Peu à peu, même au fil des renoncements nécessaires, parfois douloureux, des choix à opérer, une formidable énergie s’est réveillée, une force profonde, souvent étouffée sous les croyances et les peurs, les pressions sociales, ou familiales, a redessiné les contours de ma vie.


Aujourd’hui je continue d’explorer, de partager les possibles, d’éclairer quelques chemins pour que d’autres osent à leur tour choisir leur propre voyage, en cohérence avec ce qui les anime.


Entre les deux, les lumières provençales, l’art, des rencontres passionnantes, des synchronicités surprenantes ont tissé le fil jour après jour d’un nouveau moi, plus centré, plus patient, plus ouvert à l’inconnu et le plus possible inscrit dans l’ici et maintenant. Avec une foi et une confiance en la vie qui soutient ma démarche au quotidien. Tout cela, et plus encore, donne une tout autre dimension au chemin, l’extraordinaire est souvent plus près de nous que nous ne le croyons, pour peu qu’on apprenne à le voir.

La base, apprendre à se connaître pour ne plus se noyer dans les méandres d’un monde qui a perdu le sens des valeurs essentielles en valorisant l’avoir au détriment de l’être et de sa profonde connexion à ce qui l’entoure.


Les initiatives qui vont dans le sens de réhabiliter ces vraies valeurs sont autant de petits ruisseaux qui finiront par se retrouver".


Tout ce que je savais du mandala me venait des années 70 : image excentrique et psychédélique, apportée par quelque copain venu de l'Inde. Elle était souvent accrochée au mur. On la regardait alors à n'en plus finir en écoutant les longs morceaux de rock alternatif ou de la musique indienne. Je ne sais pas si j'invente ou si c'était l'effet de quelque substance planante prise à cette époque, mais je me souviens de les voir tourner sur leur centre, produisant ainsi une sorte d'hypnose.
Je crois donc, avec Yoame, que le mandala, outre sa valeur esthétique et sa capacité libératrice procurée par l'expression artistique, serait aussi un moyen pour atteindre un état de plénitude, de sérénité, de résonance avec l'univers. Je pense que ce que certains d'entre nous recherchions dans les années 60/70, dans le mandala et en général, était de cet ordre également. Yoame exprime ainsi cette dimension transcendantale dans son poème "Message universel du Mandala !" :

"Je suis le Mandala,

Je suis la porte de ton âme

ton miroir,

ton guide.

Je suis témoin de l’harmonie

que tu recherches.

Je reviens du fond des âges

du cœur de la source

celle-là même qui vit en toi,

Pour te re-connecter à l’équilibre,

à la beauté, à l’amour.

Je suis ton temple intérieur.

Le soleil de ton cœur et

de ton corps.

Mon message est une rencontre.

Plonge en moi et

trouve la porte sacrée

de ton monde intérieur,

traverse tes ombres et

laisse-toi éblouir par la lumière

qui insuffle la vie,

qui l’inspire,

la transforme.

Je suis l’énergie qui t’anime,

la roue du temps qui tourne,

intemporelle,

impermanente.

Je suis ce cercle sacré

qui est souffle, danse, paix…"


Yoame


Yoame nous donne, par ailleurs, des informations précieuses sur le mandala : ses origines, les raisons de sa forme circulaire, sa portée symbolique...

"Définition du terme MANDALA

En sanskrit, ancienne langue sacrée d’Inde, il signifie « Cercle sacré », et par extension, sphère, univers, communauté, environnement.



Un Mandala est une représentation symbolique de l’univers se manifestant du microcosme au macrocosme. Le centre est ce germe, à l’origine de tout organisme vivant se déployant dans toutes les directions, dans toutes les dimensions, et trouvant sa résonance avec le grand tout.

Si les Mandalas les plus connus sont les Mandalas hindous ou tibétains, qui définissent de façon précise et élaborée un temple, un chemin d’éveil ou une pratique méditative ; le Mandala est aussi vieux que le monde puisque cette forme basée sur le cercle régit les lois de l’univers dans son entier. Un nombre infini d’organisations dans tous les règnes se retrouvent dans ce schéma à la fois simple et complexe…

Sur tous les continents, on trouve trace de cette symbolique liée au cercle. Mandalas, rosaces, roues, cercles de pierres, calendriers, etc… jusqu’aux formes centrées utilisées par Jung et l’art-thérapie moderne, de tout temps et dans toutes les cultures du monde, le cercle a représenté le lien sacré qui relie l’homme à l’univers et au divin. Outil symbolique à la fois contenant et contenu dans le vaste champ de symboles qu’est l’univers manifesté, il est un langage universel que chacun, à sa façon, peut s’approprier.


Sa symbolique nous parle de notre centre et de notre place dans notre environnement, dans le grand mandala de la vie, de l’univers. Découverte artistique ou outil de connaissance de soi, vous allez, au travers cette pratique, vous reconnecter à la beauté, à l’harmonie, à la sérénité, retrouver vos valeurs profondes et les ouvrir sur le monde.

Nous sommes le centre de l’univers qui gravite autour de nous, se démultipliant à l’infini dans une danse à la fois éphémère et éternelle.

Dans notre axe terre/ciel comme dans notre mise en mouvement permanent, nous portons en nous l’image même de ce symbole universel que la vie nous offre en miroir.


Le pouvoir du monde est réalisé dans un cercle,

tout est rond,

La terre et la lune,

Le soleil dont le mouvement perpétuel s’inscrit dans un cercle,

Les vents qui tourbillonnent ;

Le rythme des jours et le cycle des saisons,

Le nid de l’oiseau est rond,

Le Mandala qui s’articule autour de son centre,

La vie de l’homme pour qui il en est de même !

Tout est lié dans un rythme rond, jusqu’à nos actes qui s’élargissent de cercle en cercle autour de nous et voient leur retour d’énergie…


Texte amérindien


La pratique du mandala permet une détente cérébrale et une mise en cohérence des deux hémisphères cérébraux, apportant prise de conscience et bien être.

Tout est là à portée de regard, dans le dialogue subtil des synchronicités qui tissent nos chemins, pour embrasser la vie et comprendre la merveilleuse interaction qui nous unit à elle.

De plus en plus utilisé et reconnu, le MANDALA n’est pas seulement une œuvre spirituelle ou artistique, mais également un outil intéressant à plus d’un titre.

Représentation symbolique de l’univers dans son organisation harmonieuse, ce cercle sacré connu dans toutes les civilisations ancestrales, propose aujourd’hui de redonner du sens à nombre de repères perdus ou éparpillés.

Si l’individualisme a eu son temps, il est aujourd’hui nécessaire voire urgent de se rassembler, de se relier autour de valeurs communes à tous et pour tous.

Reliant l’histoire, l’Art et la géométrie, ce véritable miroir symbolique, trouve également de plus en plus sa place dans la sphère de l’enseignement.

Outil de concentration, de créativité, de compréhension de soi, de cohésion de groupe. Le Mandala est un messager pacifique et une expérience qui ne laisse pas indifférent.


M comme Mémoire, mémoire du monde,

A comme Amour, amour de la vie, de soi, de l’autre

N comme Nature, écho du jardin intérieur

D comme Divin, le centre du mandala et du coeur

A comme Art, l’Art en toutes choses

L comme Lumière, joie

A comme Appel, l’inspiration, l’origine du souffle créateur …" Yoame

Je comprends à présent mon attirance pour l'univers de Yoame, puisqu'il se trouve à l'origine de ma propre recherche - mon vécu - métaphysique, mais pas que. En effet, plus récemment, mes dessins Kaomento sont associés à la pratique du mandala. Il est vrai que les formes géométriques y sont présentes, notamment les cercles ; la dimension symbolique y est évidente, bien que spontanée, et est mise à nu par le public des expositions, qui l'interprète à merveille, avec les "outils" d'un collectif universel, ancestral, mais souvent aussi dans une approche individuelle, mystique, psychanalytique.
J'arrête ma digression pour laisser la place à Yoame sur le chemin des mandalas :

"À la fin des années 90, les premiers mandalas se dessinent, je découvre, intriguée, le pouvoir de concentration de ce cercle magique. Détente, apaisement, créativité, méditation, symbolique, un nouveau chemin se dessine sans que j’en prenne encore conscience. C’est au retour d’un voyage aux Antilles que le déclic se fait ! En reliant les synchronicités qui se manifestent dans ma vie et ce qui naît de mes intuitions, je comprends le lien intime entre la voix intérieure et ce qui se manifeste autour de moi. Je décide d’ouvrir cette porte en grand et de me laisser guider par cette magie subtile qui tisse les fils de nos vies. Les pièces d’un puzzle se mettent alors en place et donneront naissance à ma première exposition en 2007 après 5 années de création et de recherches sur la symbolique, un changement de vie radical et le désir de partager autour de moi ces découvertes.

Un voyage autour du monde, universel, coloré et poétique qui prend un sens et ramène au cœur l’être…

7 mandalas, 7 textes et 7 bijoux figurant l’âme, l’esprit et le corps.

« Quand tu te mettras en chemin, souhaite que dure le voyage, qu’il soit plein d’aventures et plein d’enseignements »

Constantin Cavafy



La première étape de ce périple parle de la naissance avec L’île aux fleurs - Madinina :

Antilles

Extraits :


« Iles des Antilles, Iles de parfums, d’oiseaux et de fleurs, évocations colorées et sensuelles, nature généreuse, beautés épicées, créolités savoureuses et musicales, ambiance… Caresse des alizés, une frégate plane avec élégance au-dessus d’un lagon aquarelle, un colibri dépose un hibiscus dans mes cheveux, le soleil dessine des étoiles à travers mon chapeau de paille. Escale aux Antilles, voyage au cœur des sens… »



« … Sorti de l’eau pour naître à la vie, l’enfant curieux que nous sommes s’éveille, découvre ses sens les uns après les autres et commence l’aventure de sa vie. Le monde de l’enfance est fait d’imagination, de créativité, d’émerveillement ; Lorsque l’amour et la confiance l’entourent, l’enfant se laisse volontiers porter par le courant de la vie, et grandit au gré des expériences qui s’offrent à lui.

Après avoir exploré l’île qui l’entoure, cet enfant qui aspire à devenir grand rêve déjà d’autres aventures, d’autres rivages et de traverser la mer… »

Voici les photos des autres mandalas du périple "7 voyages autour du monde et de la symbolique", thème qui a donné lieu à la première exposition de Yoame et à l'ouvrage numérique éponyme où l'on peut retrouver le périple complet. Ce livre est disponible en version numérique : https://www.lulu.com/shop/yoame/7-voyages-autour-du-monde-et-de-la-symbolique/ebook/product-21292390.html:

Afrique


Âme latine

Canada


Chine


Egypte


Inde


Yoame expose régulièrement. Lors de son exposition au Donjon de Cucuron, en septembre 2016, elle a été filmée - ainsi que ses œuvres - et interviewée par Anaïs Bracq. Elle parle de son chemin de vie - de sa rencontre avec le mandala :

AUTRES EXPOSITIONS :


COULEURS et LUMIÈRE :

http://yoame.canalblog.com/albums/exposition_juin_2009___donjon_st_michel_a_cucuron/index.html


VOYAGE en TERRE POLAIRE :

http://yoame.canalblog.com/albums/expostion___regards_inspires___voyage_en_terre_polaire__2011/index.html


TISSAGE, MES-TISSAGE :

http://yoame.canalblog.com/albums/exposition___tissages__metissages_autour_du_mandala__2010/index.html



CHEMIN’S :

Au croisement de la randonnée et de la spiritualité

http://yoame.canalblog.com/albums/exposition__chemin_s__a_gordes__84_/index.html


MODERNE comme MANDALA :

Le mandala a trouvé sa place auprès d’artistes contemporains pour 2 expositions collectives dans des lieux d’âme et d’histoire ; Les jardins de Magali à Lauris et l’Eglise haute à Banon.

http://yoame.canalblog.com/albums/exposition__2015/index.html

http://yoame.canalblog.com/albums/exposition_2015/index.html


NATURE TOUJOURS :

Improvisation et impermanence…

http://yoame.canalblog.com/albums/exposition___2015/index.html

MANDALAS des JARDINS :

Improvisations dans les jardins et les villages du luberon…

http://yoame.canalblog.com/albums/mandalas_des_jarddins/index.html


DES MANDALAS et des MOTS :

Un projet toujours en cours sur les mots qui changent le monde, un thème universel et d’actualité !!

http://yoame.canalblog.com/albums/les_mots_by_yoame__2013/index.html


Et encore quelques expositions présentes ici à travers de très belles affiches :


YOAME SUITE... THEMES, REFLEXIONS et REALISATIONS



FLEUR de VIE :

"La fleur de vie est une onde de forme ésotérique : dans ce sens, il s’agit d’une vibration énergétique. Elle renferme toutes les lois de la nature, physiques, biologiques, musicales… Elle contient la représentation de tous les atomes dont la vie. C’est la géométrie sacrée par excellence (comme les mandalas, les labyrinthes, le nombre d’or..) dont on peut extraire tous les dessins ésotériques, comme l’arbre de vie, les solides de Platon et le Merkaba. On retrouve la "Fleur de Vie" dans les religions principales du monde, en Egypte, en Israël, en Inde et de l’autre côté de l’Atlantique…

(Comme la série des 7 voyages, peinture et collage sur carton)"



GRAINES de VIE, graines de pensée, graines d’éveil…

____________________________________________________________________


"De sa conception à son développement, la vie est notre bien le plus précieux. Réapprenons à l’aimer, à la respecter, la protéger et à la défendre. Ne soyons pas dupes des manipulations qui, sous de faux prétextes, visent à nous éloigner de notre vraie nature et de notre lien avec l’univers qui nous entoure, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.


La graine de vie est le schéma de la création manifestée dans la matière, l’origine de tout. Retrouvons le bon sens même au milieu du chaos d’un monde en pleine transformation, et soyons bienveillants et protecteurs des graines de vie que nous sommes et de celles que nous semons à travers nos enfants, nous sommes les gardiens de la vie ! "


Yoame Mandalas - Au croisement de l’Art et de la symbolique.



Œuf de vie et embryon à 3 jours



YOAME IN SITU en FESTIVAL :

"Une scène de conte, un espace sacré de nature, un mandala improvisé avec les élément du lieu et de la saison…

Parc de la Reine Laure à Villelaure (84)"


L’ÂME DE LA FORÊT