L'artiste du mois : Monique Duran Fournier


Je ne connais pas Monique personnellement. Que dire des rencontres sur Facebook ? Moi, je n'en dis que du bien. Je pense qu'il faut juste se comporter comme dans la "vraie vie" : même degré de sincérité et d'empathie, même morale. Je le sais, mais Monique m'a dépassée sur un point : la confiance. Je l'ai constaté lors de sa commande de marque-pages. Comment peut-on de nos jours envoyer un chèque à quelqu'un sans en avoir aucune référence autre qu'un pseudo sur Internet, lui laisser le choix des modèles et garder une patience stoïque lorsque la poste met un retard improbable pour livrer sa commande ? Ah mais le monde n'est donc pas aussi perdu que l'on est tenté parfois de le croire !
Monique est depuis devenue mon amie et, de fil en aiguille j'ai découvert son art et sa passion pour les voyages et, par conséquent, pour la culture asiatique et ses symboles.
A cet égard, elle cite Augustin d'Ippone : "Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page".
J'ai aimé alors dans sa peinture la pureté et la délicatesse des visages, l'équilibre des formes animales et végétales ; la richesse rendue par des peintures métalliques. Un féminin omniprésent qui rend hommage à un autre féminin lointain, dans une expression universelle. Peut-être Monique rend-elle par la peinture ce qui lui a été donné lors de ses voyages en extrême orient : une probable sérénité.
La voici, arrivée en ce mois de décembre, avec ses peintures en guise de cadeaux de Noël. Elle se décrit ainsi :

"J’ai commencé à peindre à 40 ans - plus de 20 ans déjà.

Comme les chats, j’ai eu plusieurs vies : la première quand j’ai choisi le voyage et que je suis devenue guide interprète. Pendant quelques années, j’ai vécu en Asie – Thaïlande, Sri Lanka, Birmanie, Hong Kong, puis j’ai voyagé en Egypte, Tunisie, Israël, Etats-Unis, Mexique... et très souvent en Italie, pour laquelle j’ai toujours eu un amour infini.

Ma deuxième vie a commencé le jour où j’ai rencontré mon mari, que j’ai eu 2 enfants et je me suis, alors, consacrée à ma famille. Puis les enfants se sont envolés et j’ai commencé à peindre. De hobby, la peinture est vite devenue passion et a envahi mon existence.

Alors ma troisième vie a commencé : d’ateliers en expos mais aussi les Beaux-arts à Marseille. J’ai essayé de toucher à un peu tout, beaucoup tâtonné pour arriver à trouver les thèmes qui me correspondaient et les techniques pour les exprimer.

Pour moi, la peinture est une invitation au voyage, d’abord, un voyage intérieur personnel, ma forme de méditation et j’essaie de faire en sorte qu’elle soit harmonieuse et donne un peu de sérénité à ceux qui la regardent. Elle n’a d’intérêt que pour le partage et l’échange qu’elle provoque même si « exposer », c’est « s’exposer », c’est aussi avoir toujours envie, besoin de se dépasser, de se surpasser, être meilleure et montrer le meilleur de soi.

Mes voyages au Cambodge, Vietnam, et surtout au Japon ont été des coups de cœur intenses qui influencent profondément mon travail.

Avec ma peinture, je visite les thèmes qui me touchent particulièrement dans la culture de ce pays, de la douceur et la beauté des femmes à l’architecture et aux symboles du bonheur, en m’inspirant de leurs techniques artistiques traditionnelles.

J’ai commencé à intégrer des feuilles dorées dans mes tableaux il y a plus de 10 ans quand je peignais des représentations de Bouddha (sympathisante de la philosophie bouddhiste). Aujourd’hui, j’aime jouer avec les couleurs de feuilles métallisées, de l’or à l’argent en passant par le cuivre sur lesquelles je peins à l’huile, principalement.

Je montre volontiers ma technique dans mon atelier.

Bienvenue dans mon monde !".


Place à ses œuvres, à présent :

"Grues, carpes, ginkgo biloba… au-delà de la beauté, le symbole" MDF


EXPOSITIONS :

Photo avec FUMIO, jeune artiste japonaise qui, avec son shamisen, enchanta le vernissage 2019 à la galerie Les Amis des arts, à Aix-en-Provence.


"Depuis plus de 10 ans, j’ai la chance d’exposer tous les ans à la galerie les AMIS DES ARTS, 29 cours Mirabeau à Aix en Provence.

2020 fut amputée pour cause de covid mais en 2021, j’y serai du 9 au 22 avril !

En février au parc Chanot pour le salon ART3F

En Mars, au salon FUV’ART à Fuveau

Du 27 au 29 juin, salon ART3F à Monaco".


Pour une meilleure connaissance des œuvres de Monique, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous prise le 15 mars 2020 à la Galerie des Amis des Arts, à Aix, juste avant la fermeture du lieu pour le confinement.

Pour contacter Monique :

site : www.moniquefournierpeinture.fr

e-mail :13moonlite@gmail.com

téléphone : 06.13.41.64.02





88 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout